Sur le front de Mossoul, avec les forces d’élite irakiennes

News


Les hommes de la Division d’or du major Salam seront les principaux artisans de la reconquête de la capitale de l’organisation Etat islamique en Irak.

Avec un air de défi, le premier lieutenant Alaa Hassan Jaber, 26 ans, s’avance vers la tablée de son major, réunie sur la terrasse d’une maison que les forces spéciales irakiennes ont investie dans le village abandonné de Tal Aswad, à la lisière du Kurdistan irakien, et à cinquante kilomètres à l’est de Mossoul.

 

Droit dans ses bottes, le regard perçant et malicieux, il s’impose dans la conversation matinale : « Moi, j’étais de toutes les batailles ! » Le jeune sous-officier vient d’être nommé à la tête d’une compagnie, au sein du régiment du major Salam Jassim Hussein. Et il veut faire impression.

 

La tablée jauge l’impétueux. Le major Salam ordonne qu’on lui donne une chaise. « “Kilomètre cinq”, tu étais positionné où ? », l’interroge-t-il d’un ton autoritaire, mi-sérieux mi-joueur. Les autres se retiennent de rire. Le torse gonflé, le sous-officier fanfaronne. Il y était, comme à trois autres batailles. Mais pas à la suivante. Le premier lieutenant Alaa ne se démonte pas. « D’accord, ça fait quatre sur cinq », concède-t-il, en se mordant la lèvre. Tous rient de bon cœur.



Source : http://www.lemonde.fr/grands-formats/visuel/2017/02/13/sur-le-front-de-mossoul-avec-les-forces-d-elite-irakiennes_5079033_4497053.html?xtor=RSS-3208

Auteur :

Date de parution : 13 February 2017 | 3:40 pm